La start-up de covoiturage Heetch relance son application mais avec un service de VTC classique

La start-up Heetch lance une nouvelle version de son application de covoiturage jeudi. Désormais, seuls des chauffeurs professionnels pourront conduire les utilisateurs. 

L\'un des dirigeants de la société, Teddy Pellerin.
L'un des dirigeants de la société, Teddy Pellerin. (MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

La start-up Heetch, créatrice d'une application de covoiturage entre particuliers suspendue par la justice le 2 mars, a annoncé jeudi 16 mars dans un communiqué, qu'elle va relancer "en pré-test son service de mobilité nocturne".

La nouvelle application sera un "service accessible uniquement aux chauffeurs professionnels (VTC)" et donc différente du concept initial. Elle fonctionnera à partir de jeudi 16 mars entre 20h et 6h, avec "une centaine" de conducteurs mobilisés "ce week-end".

"Assurer sa survie"

Une "nouvelle offre entre particuliers, conforme à la décision du tribunal", est par ailleurs "en cours de développement" mais elle sera seulement "disponible en avril-mai", selon le communiqué.

L'entreprise assure qu'elle met en place ce nouveau service pour "assurer sa survie sur le marché français" et "faire face à ses dépenses mensuelles (60 salariés en France) et liées à sa lourde condamnation".

Les dirigeants de Heetch ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Paris à verser plus de 400 000 euros de dommages et intérêts à des chauffeurs de taxis, ainsi qu'à une amende de 200 000 euros, dont 150 000 avec sursis, notamment pour complicité d'exercice illégal de la profession de taxi, organisation illégale d'un système de mise en relation de clients avec des chauffeurs non-professionnels.