Grève SNCF : les prévisions de trafic

Les syndicats de la SNCF appellent à la grève jeudi dans toute la France. Le trafic sera perturbé dès ce mercredi soir 19h jusqu'à vendredi 8h, sur les lignes TGV, TER et RER. En moyenne 7 TGV sur 10 circuleront et 2 TER sur 3. Découvrez les prévisions détaillées.

(Richard Mouillard Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Le trafic sera perturbé de mercredi 19h à vendredi 8h sur tout le territoire, a annoncé la SNCF mardi dans un communiqué.

TGV : en moyenne 7 trains sur 10

En moyenne 7 trains sur 10 sur les TGV au départ ou à l'arrivée de ParisEn moyenne 6 trains sur 10 sur les TGV province-pronvinceTrafic normal sur le TGV Est

TER : en moyenne 2 trains sur 3

Deux trains sur trois en moyenne, selon les régions

Intercités (Corail) : plus d'1 train sur 2 en moyenne

Trafic
normal sur Paris-Amiens, Paris-St Quentin, Bordeaux-NiceDeux
trains sur trois en moyenne sur Paris-Rouen-Le Havre,
Paris-Caen-Cherbourg, Paris-Nevers-Clermont Ferrand

RER : 2 trains sur 3 ou service normal

RER C : 2 trains sur 3 en moyenneRER D : 2 trains sur 3 en moyenne, avec interconnexion entre
Paris-Lyon et Paris NordRER B : service proche de la normale, interconnexion assurée à Gare du
NordRER A et E : service normal

Transiliens : 7 trains sur 10 en moyenne

Lignes de Paris-St Lazare : de 1 train sur 2 à 2 trains sur 3 selon les lignesParis-Montparnasse : 1 train sur 2, sauf La Verrière-La Défense 4 trains sur 5Autres lignes de Paris-Lyon : en moyenne 1 train sur 2Autres lignes de Paris-Est : 3 trains sur 5, sauf tram-train T4 service normal

Trafic international

Service normal pour le trafic de jour sur Eurostar, Thalys, Alleo, vers l'Allemagne, la Suisse et l'ItalieService quasi-normal vers Genève

Trafic national de nuit

Aucun Lunea les nuits de mercredi à jeudi et de jeudi à vendredi Pour connaître en temps réel les conditions de circulation : www.sncf.com, www.infolignes.com et www.abcdtrains.com pour les Transiliens.

La CGT, l'Unsa, SUD-Rail et la CFDT ont choisi d'arrêter le travail à la
veille des vacances de la Toussaint, pour signifier leur mécontentement sur des conditions de travail, selon eux, dégradées. Ils souhaitent également alerter le gouvernement, qui doit donner sa position à la fin du mois sur la séparation ou la réunification de l'opérateur historique (SNCF) et du gestionnaire des infrastructures (Réseau ferré de France, RFF).