Grève à Air France : "Nos 14 dirigeants se goinfrent"

Ce mardi 7 mars, les salariés d'Air France étaient en grève. C'est la rémunération de ses dirigeants qui ne passe vraiment pas : une hausse de 17% en 2016 alors que les salariés n'ont pas été augmentés depuis cinq ans. Les négociations salariales se déroulent dans un climat tendu.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ces syndicalistes d'Air France quittent la salle de réunion, après l'avoir envahie pendant quelques minutes. Les négociations sur les salaires sont tendues : 0,7% d'augmentation proposée selon les syndicats. Un sujet sensible alors que la semaine dernière, les dirigeants faisaient connaitre la hausse de leurs revenus en 2016 : + 17,6%, inadmissible selon la CGT et FO : "Beaucoup d'efforts ont été faits par les salariés, la direction d'Air France elle est là, elle passe, elle encaisse et puis elle s'en va. On a affaire à des mercenaires et les salariés n'en peuvent plus" témoigne ce syndicaliste.

"Nos 14 dirigeants se goinfrent"

Pour ce syndicaliste FO, "nos 14 dirigeants se goinfrent en ce moment et il y a une forme d'indécence vis-à-vis des autres salariés de l'entreprise". Jean-Marc Janaillac, le PDG du groupe Air France-KLM, s'est justifié dans une interview la semaine dernière. Il explique au Parisien : "Il y a dans le comité exécutif de 2016 des membres qui ne sont pas les mêmes qu'en 2015, dont certains sont mieux payés." Les dirigeants promettent une baisse de leurs revenus cette année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion Air France à l\'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, à Paris, le 20 janvier 2017.
Un avion Air France à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, à Paris, le 20 janvier 2017. (BERTRAND GUAY / AFP)