Boost : où Air France compte-t-elle faire des économies ?

Le premier syndicat de pilotes d'Air France a approuvé ce lundi le projet d'une filiale low cost. Mais où seront faites les économies ?

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce sera le bras armé d'Air France contre la concurrence des compagnies du Golfe. Une filiale à bas coût qui doit reprendre des parts de marché sur des lignes déficitaires, notamment en Asie. Par rapport à Air France, chaque vol devra coûter 18% de mois. Mais comment cette nouvelle compagnie, surnommée provisoire Boost, peut-elle être aussi compétitive ?

Dès cet automne

Première réponse : grâce à du personnel plus productif. Si les pilotes sont ceux d'Air France, payés aux mêmes conditions salariales, les stewards et hôtesses de l'air seront recrutés à l'extérieur, à un salaire inférieur. Des économies sur les salaires, mais aussi sur le carburant. Sur les 28 appareils de la flotte : dix A350, des avions modernes. Ils consomment jusqu'à 20% de moins que les avions traditionnels. Enfin, la compagnie effectuera des rotations plus rapides. Pas besoin d'attendre les correspondances, comme le fait Air France aujourd'hui. Moins de temps passé au sol, c'est de l'argent économisé. Les premiers avions de cette filiale voleront cet automne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux avions Airbus de la compagnie Air France sur le tarmac de l\'aéroport Roissy-Charles de Gaulle.
Deux avions Airbus de la compagnie Air France sur le tarmac de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle. (ALEXANDRE MARCHI, /NCY / MAXPPP)