Fraudes dans les transports : des contrôleurs de la SNCF en civil

La SNCF a décidé de traquer les fraudeurs avec des agents en tenue civile pour les prendre en flagrant délit. L’expérience sur le réseau d’Île-de-France s’avère extrêmement concluante.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Indétectables. Fondus dans la masse des voyageurs. Ce jour-là, ils travaillent à cinq collègues dans ce train de banlieue. Tant que les portes sont ouvertes, il est impossible de les repérer. Mais quand le train commence à rouler, le contrôle commence. C’est la nouvelle arme antifraude de la SNCF. Le ton est toujours courtois, mais ils ne laisseront passer aucune infraction. Beaucoup plus efficace qu’un déploiement d’agents en uniforme.

366 millions d’euros de manque à gagner sur une année

Certains voyageurs s’en étonnent, leur demandant pourquoi ils ne sont pas en uniforme. "C’est vicieux", estime une passagère. Pour la SNCF, la méthode est justifiée : 3 millions de voyageurs quotidiens sur son réseau Île-de-France, 250 000 fraudeurs par jour. Sur une année, c’est 366 millions d’euros de manque à gagner. Les agents en civil contrôlent aussi dans les gares. En test depuis trois mois le dispositif sera étendu à toute l’Île-de-France d’ici la fin de la semaine prochaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
La circulation des TGV, Transilien, TER, Eurostar et Thalys ne devrait pas être perturbée mardi 10 octobre par les appels à la grève.
La circulation des TGV, Transilien, TER, Eurostar et Thalys ne devrait pas être perturbée mardi 10 octobre par les appels à la grève. (HOUIN /AFP)