Le coût de la fronde bretonne contre l'écotaxe continue de grimper. Depuis début novembre, 46 radars routiers ont été vandalisés en Bretagne, rapporte Europe 1. Si l'on y ajoute les portiques écotaxe mis à terre, la facture dépasse au total les 6 millions d'euros, a calculé France 3.

Face à ce vandalisme, l'Etat a décidé de réagir en rappelant que les coupables risquent jusqu'à cinq ans de prison. "Le ministre de l'Intérieur, monsieur Manuel Valls, m'a personnellement donné des consignes pour qu'une surveillance particulière soit mise en place pour soit prévenir ce type d'infraction, soit interpeller les auteurs", relève le préfet de la région.

"Ces radars [endommagés] seront remplacés, a poursuivi le préfet. C'est donc le contribuable qui, une fois de plus, va être sollicité." Selon lui, le coût moyen d'un radar s'élève à 30 000 euros.

Des manifestants brûlent un radar, le 9 novembre 2013 à Jugon-les-Lacs (Côtes-d'Armor).
Des manifestants brûlent un radar, le 9 novembre 2013 à Jugon-les-Lacs (Côtes-d'Armor). (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)