Contraventions : le grand écart des tarifs selon les villes

L'an prochain, les PV de stationnement coûteront jusqu'à 250% plus cher. Le 1er janvier 2018, ce sont les municipalités qui fixeront les tarifs.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans toutes les villes de France, l'ancien PV pour stationnement dépassé ou non payé va disparaître en 2018. À partir du 1er janvier, pour les automobilistes hors des clous, l'infraction de 17 euros sera remplacée par une redevance. Un forfait poststationnement qui variera entre 10 et 60 euros : un tarif fixé par chaque municipalité. À Paris, il pourra aller jusqu'à 50 euros. Les professionnels sont franchement inquiets.

Dissuader les fraudeurs

C'est une loi de 2014 qui autorise les maires à fixer le montant de ces forfaits. Résultat, quasiment partout, les tarifs augmentent, avec parfois des différences six fois plus fortes entre les villes. Les plus chères sont Lyon (60€), Paris (50€) et Strasbourg (35€). À l'opposé, les moins chères sont Nice (16€), Nancy (15€) et Castres (10€), dans le Tarn. Pour les municipalités qui ont choisi des tarifs élevés, il s'agit avant tout de dissuader les fraudeurs. Dans les villes qui n'auront pas défini leurs tarifs au 1er janvier, le stationnement sera gratuit jusqu'à la décision du conseil municipal.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les amendes pour non-paiement des parcmètres vont passer de 17 à 50 euros dans le centre de Paris à partir de janvier 2018.
Les amendes pour non-paiement des parcmètres vont passer de 17 à 50 euros dans le centre de Paris à partir de janvier 2018. (MAXPPP)