STX : Paris et Rome se donnent du temps

Malgré le déplacement à Rome de Bruno Le Maire, on est encore loin de la sortie de crise ce mardi 1er août sur le dossier des chantiers navals STX.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Statu quo ce mardi soir sur le dossier des chantiers navals STX, mais la volonté de trouver un accord est affiché. Dans une déclaration commune, Paris et Rome disent vouloir surmonter leurs divergences. Les deux pays se donnent jusqu'au 27 septembre, date d'un sommet entre Emmanuel Macron et le chef du gouvernement italien. D'ici là, la France s'engage à ne pas rechercher d'autres actionnaires. L'option Fincantieri reste privilégiée.

Un dossier devenu politique

Mais Rome campe toujours sur ses positions, indique Margaux Manière, l'envoyée spéciale de France Télévisions à Rome. Le dossier économique est devenu surtout politique. La confiance doit être retrouvée, a souligné le ministre italien du Développement économique. L'opération apaisement de Bruno Le Maire n'a donc pas totalement porté ses fruits, conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue aérienne des chantiers navals de Saint-Nazaire, en décembre 2014.
Vue aérienne des chantiers navals de Saint-Nazaire, en décembre 2014. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)