STX : Bruno Le Maire veut apaiser les tensions avec l'Italie

Après l'annonce de la nationalisation temporaire des chantiers navals STX de Saint-Nazaire, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, va tenter d'apaiser l'Italie et le groupe Fincantieri, repreneur annoncé.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Avant de partir pour Rome mardi 1er août, Bruno Le Maire a rencontré industriels et élus locaux de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), quelques jours seulement après l'annonce de la nationalisation temporaire des chantiers navals STX de Saint-Nazaire, qui devaient normalement être repris par un groupe italien, Fincantieri.

Convaincre l'Italie

Le ministre de l'Économie doit se rendre en Italie pour calmer la colère du groupe industriel transalpin, qui pensait devenir actionnaire majoritaire de STX avant l'annonce du gouvernement français. Paris veut en effet un partenariat à "50/50" ou se mettra, dans le cas contraire, à la recherche d'autres investisseurs susceptibles de pouvoir apporter un financement suffisant pour assurer la pérennité du groupe français. Pour tenter de convaincre nos voisins italiens d'accepter cet accord, Bruno Le Maire compte proposer un élargissement des coopérations militaires entre les deux pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue aérienne des chantiers navals de Saint-Nazaire, en décembre 2014.
Vue aérienne des chantiers navals de Saint-Nazaire, en décembre 2014. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)