Air France : un nouveau low cost pour contourner le problème Transavia ?

Air France a convié les syndicats ce mardi après-midi pour leur expliquer le projet Transavia France. Si aucun accord n'est trouvé avec les pilotes, Air France envisagerait de contourner Transavia France avec une low cost bis.

(Air France réunit l'ensemble des syndicats mardi © REUTERS/Jacky Naegelen)
Radio France

Mis à jour le
publié le

C'est leur première réunion officielle depuis la fin de la grève. Air France a convié les syndicats ce mardi après-midi, à partir de 14h. Tous les syndicats de la compagnie seront autour de la table, et pas uniquement les organisations pilotes qui ont fait grève pendant 14 jours. Il ne s'agit pas d'une négociation mais d'une simple réunion d'information. Air France devrait y présenter ses pistes pour developper Transavia en France, cette compagnie low cost à l'origine du conflit.

Si aucun accord n'est trouvé avec les pilotes, Air France envisagerait de contourner Transavia France avec une low cost bis. Car Air France veut aller vite et développer la low cost Transavia en France dès le printemps prochain. Mais il y a un frein : un accord signé avec les pilotes en 2007 limite la compagnie à 14 avions, pas plus. Pour faire grossir Transavia France, Air France doit donc négocier avec les syndicats. C'était tout l'objet de la grève des pilotes.

"Transavia Company" discrètement créée cet été

Mais si finalement aucun compromis n'est signé, Air France pourrait brandir un plan bis : dénoncer l'accord de 2007, celui qui encadre le développement de Transavia. Mais cela prendra du temps, près d'un an et demi. Alors d'ici là, la compagnie envisagerait de lancer une low cost parallèle. Air France pourrait s'appuyer sur une autre société, Transavia Company, qui a discrètement été créée cet été. "Y viendraient ceux qui le souhaitent, pilotes d'Air France, volontaires ou pilotes extérieurs ", explique une source proche du dossier.Car au sein d'Air France on le répète, "la concurrence se développe et le temps presse ", si la compagnie veut ouvrir de nouvelles lignes low cost dès avril 2015. Elle doit être prête dès le mois prochain : recruter et former le personnel dès novembre.