Enfin une bonne nouvelle sur le front de la croissance. L'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a revu à la hausse, mardi 22 mai, sa prévision de croissance pour la France en 2012 à 0,6%, contre une précédente estimation de 0,3% donnée en novembre. Cette estimation est proche de celle François Hollande, qui prévoit une croissance de 0,5% du Produit intérieur brut (PIB) en 2012.

En revanche, la zone euro dans son ensemble devrait être "sans croissance" cette année, voire en recul. L'OCDE prévoit une contraction de 0,1% de l'activité économique de la zone, contre une prévision de progression de 0,2% donnée en novembre. La croissance ne reprendrait qu'en 2013, à un taux de 0,9%.

La crise en Europe, le plus gros risque pour l'économie mondiale

La crise européenne reste "la plus importante source de risques pour l'économie mondiale", souligne l'OCDE. Au niveau mondial, elle prévoit une croissance de 3,4% en 2012, et de 4,2% en 2013.

"L'économie mondiale essaye une fois de plus de retrouver la croissance, aidée par une modeste reprise du commerce et une amélioration de la confiance. Elle le fait néanmoins à des rythme différents, les Etats-Unis et le Japon croissant avec plus de robustesse que la zone euro, tandis que les grands pays émergents connaissent une reprise cyclique modérée", résume l'économiste en chef de l'organisation, Pier Carlo Padoan.

Aux Etats-Unis, l'organisation prévoit une croissance de 2,4% en 2012, et de 2,6% en 2013. La croissance devrait atteindre 2 % cette année au Japon, mais elle pourrait se contracter à 1,5% l'an prochain.