L'économie collaborative, une pratique en plein essor

Il y a le traditionnel troc, mais cela va bien au-delà. Bourse de babysitting, échanges en tout genre et même magasins gratuits. France 2 a mené l'enquête.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Des jouets contre une plante verte, des livres contre un appareil photo, pas de transactions, pas d'argent et si demain tout devenait gratuit. Mehdi Boukri vient d'échanger un livre de peinture contre un autre sur la médecine japonaise avec une femme qu'il ne connait pas. Aucun n’échange d'argent, chacun y trouve son compte. "Ça me permet de faire vivre mon bouquin ailleurs et puis d'avoir ce précieux livre que je souhaitais avoir depuis longtemps", explique le jeune homme.
Pour Mehdi Boukri, ce n'est pas le premier troc. Dans son appartement, il y a même une étagère réservée aux objets qu'il compte troquer, livres accessoires de photos, le jeune homme propose même de cours de dessins et de peinture sur mytroc, un site spécialisé. Ce type d’échanges ne se limitent pas qu'à la culture, sacs de luxe et cosmétiques sont aussi échangés. 

Gardes d'enfants 

Il n'y a pas que les objets qui se troquent. Certaines mamans échangent des gardes d'enfants. Les mères ne se connaissent que de vu, mais leurs enfants sont dans la même école. Le principe est simple, chaque maman doit proposer des gardes pour elle-même pourvoir faire garder ses enfants. Les échanges se font sur Internet au sein d'une petite communauté de 4 500 membres. Le site aimerait atteindre 100 000 membres d'ici la fin de l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT