L'échange gratuit d'appartement devient tendance

C'est un phénomène en pleine expansion. En Île-de-France, plus de 20 000 logements sont déjà recensés.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Se loger dans un appartement ou une maison plutôt qu'à l'hôtel pendant ses vacances :  le phénomène attire de plus en plus. C'est le cas de la famille Bastide en visite à Paris. Un moyen de découvrir la capitale comme de vrais Parisiens et de faire des économies. "Se loger à six ou sept à l'hôtel pendant une semaine, le coût peut aller de 1 500 à 3 000 euros, ce qui est assez important, donc ce séjour n'aurait pas eu lieu si nous avions dû aller à l'hôtel", explique Christophe Bastide, le père de famille.  

180 000 inscrits dans le monde

En Île-de-France, l'échange de maison a la cote. Les sites internet se sont multipliés pour mettre les voyageurs en contact. GuesttoGuest, une start-up, recense déjà 17 000 logements dans la région. Son succès, elle l'explique par la convivialité et la gratuité du séjour. "Ils vont économiser sur le bien, mais ils vont se faire plus plaisir. lIs vont aller au théâtre. Ils vont aller au restaurant, dans des parcs d'attractions", explique Charles-Edouard Girard. Avec 180 000 inscrits, le réseau est devenu mondial. Chaque adhérent cumule des points qu'il peut utiliser chez un autre internaute.

A New-York (Etats-Unis), de véritables usines construisent des petits appartements prêts à être installés dans des structures plus larges.
A New-York (Etats-Unis), de véritables usines construisent des petits appartements prêts à être installés dans des structures plus larges. (FACTORIA SINGULAR / E+)