Nokia : 600 emplois sont menacés

Les salariés de Nokia manifestent ce lundi 18 septembre contre la suppression d'emploi.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des croix pour représenter chacune des 597 suppressions de poste d'ici 2019. Devant le site Nokia de Saclay (Essonne) en région parisienne, les visages sont graves. C'est ici que le plan social frappe le plus fort. "Quand ça nous frappe de plein fouet, on se pose des questions. L'échéance, elle est simple : dans quelques mois il va falloir chercher un travail à l'extérieur", explique Nathalie Daley, salariée Nokia.

Le gouvernement sollicité

Le groupe compte près de 4 000 salariés en France. Lors du rachat d'Alcatel l'an passé, Nokia avait promis d'embaucher 500 personnes. Selon les syndicats, seuls 200 recrutements ont eu lieu. Les syndicats en appellent désormais au gouvernement. La semaine dernière, ils ont été reçus par le secrétaire d'État à l'Economie Benjamin Griveaux. Demain, mardi 19 septembre, celui-ci s'entretiendra cette fois avec la direction de l'entreprise finlandaise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de Nokia, à Espoo, en Finlande, le 27 avril 2017. 
Le siège de Nokia, à Espoo, en Finlande, le 27 avril 2017.  (VESA MOILANEN / LEHTIKUVA / AFP)