Luxe : enquête sur les soldes cachées des grandes marques

Pour ne pas nuire à l'image de ces grands noms du luxe, ces soldes n'existent pas officiellement. Dans les faits, ces marques font aussi des rabais.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Sur l'avenue Montaigne, l'une des avenues les plus chics de Paris, les magasins des grands noms du luxe défilent. Alors que les soldes ont commencé partout, ce n'est pas à première vue ici que l'on peut faire des affaires. Dans les vitrines, aucun panneau "soldes" et aucune ristourne affichée. Dans cet univers, les soldes n'ont pas l'air d'exister. Une équipe de France 2 a enquêté sur le sujet. Première boutique, toujours rien d'affiché et plusieurs produits sont soldés comme le confirme une vendeuse. Pour connaitre par exemple le prix d'un portefeuille soldé, il faut fouiller à l'intérieur. La boutique offre même des rabais très importants : un sac à 1450 euros passe à 875 euros. 

Des soldes très privés 

Dans la plupart des boutiques, même constat. Des soldes invisibles qui parfois ne sont pas indiqués sur l'étiquette. Ici les soldes sont très discrètes et ne durent que quelques jours. D'autres types de soldes sont aussi organisés par ces marques, des soldes privés où tous les produits sont marqués de la lettre "S" pour soldes et pour éviter qu'ils soient revendus au marché noir ou encore des soldes très confidentiels. Un vendeur appelle alors un client les privilégiés pour lui proposer des remises. Un homme qui tient à garder son anonymat affirme que par ce biais, il a déjà payé un manteau 750 euros, valeur réelle de la pièce : 7 000 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les commerçants attribuent les mauvais résultats des soldes d\'hiver à la baisse du pouvoir d\'achat, ainsi qu\'à la multiplication des périodes de promotion tout au long de l\'année.
Les commerçants attribuent les mauvais résultats des soldes d'hiver à la baisse du pouvoir d'achat, ainsi qu'à la multiplication des périodes de promotion tout au long de l'année. (BERTRAND GUAY / AFP)