Bruno Le Maire veut "ouvrir une concertation avec tous les acteurs du commerce" pour mieux organiser les soldes

A l'occasion du coup d'envoi des soldes d'été, le ministre de l'Economie a déclaré vouloir "ouvrir une concertation avec tous les acteurs du commerce (...) pour que nous regardions ensemble quelles sont les meilleures solutions" pour une plus grande efficacité.

Bruno Le Maire aux Galeries Lafayette, boulevard Haussmann à Paris, le 28 juin 2017.
Bruno Le Maire aux Galeries Lafayette, boulevard Haussmann à Paris, le 28 juin 2017. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a donné le coup d'envoi des soldes mercredi 28 juin aux Galeries Lafayette, boulevard Haussmann à Paris. Bruno Le Maire a profité de ce déplacement pour indiquer vouloir "ouvrir une concertation avec tous les acteurs du commerce, que ce soit des grands magasins ou du petit commerce, pour que nous regardions ensemble quelles sont les meilleures solutions" pour une plus grande efficacité des soldes.

Depuis plusieurs années, les périodes de promotion se multiplient en France, sous d'autres appellations. Un système peu compréhensible, qui crée la confusion dans l'esprit des consommateurs qui ont l'impression de vivre constamment sous le régime des soldes.

Vers une évolution des soldes

"Je pense qu'on a des soldes qui sont trop tardives, pour les soldes d'hiver notamment sur Paris. Nous avons des durées de soldes qui sont trop longues", a ajouté le locataire de Bercy. "Faut-il changer les dates, raccourcir la durée des soldes ?" s'est interrogé Bruno Le Maire.

"Faut-il un certain nombre d'événements promotionnels en dehors des soldes pendant l'année ? Je pense au Black Friday [les soldes de fin d'année aux Etats-Unis, qui commencent fin novembre] par exemple, ça marche très bien", a reconnu le ministre de l'Économie. Pour lui, il s'agit de faire "évoluer le rythme, la durée, le moment des soldes en France".

Bruno Le Maire : "Je pense qu'on a des soldes qui sont trop tardives"
--'--
--'--