Sénégal : la concurrence du lait européen

Au Sénégal, le lait local est plus taxé que le lait importé. France 2 revient sur ce paradoxe.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au Sénégal, de vastes étendues pour faire courir des troupeaux de vaches à foison, un peuple d'éleveurs sénégalais au nombre de 200 000 et un goût prononcé pour le lait. Pourtant, à Dakar, la capitale du pays, on ne le consomme qu'en poudre ou presque, produit à l'étranger. 90% du lait vendu au Sénégal est importé sous forme de poudre. Dans les usines de Vitalait, le plus gros producteur du pays, on ne fonctionne qu'avec ça. La matière première est importée principalement d'Europe. 25 000 tonnes arrivent chaque année.

La fiscalité sénégalaise peu favorable

Et pourtant, les vaches sont bien là. Trois millions de bovins vivent au Sénégal. C'est autant qu'en France par nombre d'habitants. Ils sont principalement concentrés dans les régions peules du nord du pays. Problème, la mise en place d'une filière coûte extrêmement cher et ce, d'autant plus que la fiscalité sénégalaise n'ait pas du tout favorable.

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon l\'association Zéro déchet France, plusieurs millions de bouteilles de lait non recyclables seraient actuellement mises sur le marché français.
Selon l'association Zéro déchet France, plusieurs millions de bouteilles de lait non recyclables seraient actuellement mises sur le marché français. (MAXPPP)