Caisse nationale d'assurance vieillesse : les syndicats dénoncent d'importants retards dans le traitement des dossiers de retraite

Les agents de la Caisse nationale d'assurance vieillesse n'arrivent plus à traiter les dossiers des nouveaux retraités. Résultat, près de 20 000 seniors seraient laissés plusieurs mois sans ressources.

Depuis dix ans, le nombre d\'agents à la Cnav a diminué de manière conséquente. (illustration)
Depuis dix ans, le nombre d'agents à la Cnav a diminué de manière conséquente. (illustration) (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)
avatar
Maxime DebsfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Des milliers de retraités seraient en déshérence. Les agents de la Caisse nationale de l'assurance vieillesse (Cnav) sont débordés de travail et les demandes d'ouverture de droit à la retraite s'accumulent depuis plusieurs mois, selon les syndicats de la Cnav, qui dénoncent un manque d'effectifs.

Fermeture des points d'accueil physique 

Depuis dix ans, le nombre d'agents à la Cnav a diminué de manière conséquente, selon les syndicats. Aujourd'hui, tout est informatisé et les assurés sont fortement encouragés à passer par Internet pour déposer leur dossier. Mais la dématérialisation ne change rien au problème, selon Alexandre Tétard de la CGT : "La direction avance la retraite en ligne comme une solution. Mais nous avons fermé tous nos points d'accueil et l'assuré éprouve de nombreuses difficultés pour joindre un technicien dans des délais raisonnables pour avoir une réponse précise sur l'état d'avancement de son dossier."

D'après les syndicats, 20 000 dossiers seraient en suspens rien qu'en Île-de-France. Le chiffre est vivement contesté par la direction. Pascal Émile, directeur délégué de la Cnav admet tout de même les difficultés rencontrées par la Caisse en ce moment, mais pour d'autres raisons : "Depuis le début de l'année, le niveau de dépôt de demandes de retraites s'est largement accéléré. Les effets d'annonces de réformes des retraites font que les gens font plus précocement leur demande de dossier."

"Tous les dossiers seront traités"

Les retards ne touchent pas que la Cnav de Paris. Celle de Rouen ou Marseille rencontrent les mêmes difficultés. Jusqu'à 2016, la Cnav ouvrait 8 000 dossiers de retraites par mois contre 10 000 cette année. La Caisse s'engage à ce que tous les dossiers soient traités dans les temps, à condition d'avoir fait sa demande au moins quatre mois à l'avance. 

Le reportage de Maxime Debs.

00:00-00:00

audio
vidéo