A quoi ressemble le quotidien de ceux qui effectuent un travail éprouvant ? Alors que Jean-Marc Ayrault s'est rendu mardi 13 août sur un chantier pour évoquer la réforme des retraites et la pénibilité, France 3 est allée à la rencontre des ouvriers bouchers du marché de Rungis (Val-de-Marne).

Ils débutent leur journée de travail à minuit. Ils tranchent, débitent et scient des carcasses qui pèsent parfois près de 140 kilos, le tout dans une ambiance réfrigérée. La modernisation de l'équipement a certes facilité la tâche des ouvriers, mais les conditions de travail restent difficiles.

Certains se plaignent de douleurs aux épaules ou aux bras, quand d'autres supportent mal ce rythme décalé qui bouleverse leur vie de famille. "Arrivé à 60 ans, nous n'aurons pas la forme de ceux qui travaillent dans un bureau", lâche ainsi un ouvrier boucher, fataliste.

Au marché international de Rungis (Val-de-Marne), le 19 décembre 2012.
Au marché international de Rungis (Val-de-Marne), le 19 décembre 2012. (MARTIN BUREAU / AFP)