François Hollande assure le service après-vente de la réforme des retraites. Selon des propos rapportés par la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, après le Conseil des ministres, mercredi 28 août, le président a qualifié cette réforme de "juste" et "équilibrée"

Le chef de l'Etat considère que c'est "une réforme sérieuse, préparée sérieusement, qui aura des conséquences structurelles, une réforme juste, équilibrée, qui appelle la participation de tous et de façon modérée et qui garantit l'avenir", a poursuivi la ministre des Droits des femmes.

Devant les membres du gouvernement, François Hollande "a conclu son propos" en soulignant qu'il "y avait bien longtemps qu'une réforme sociale n'avait pas créé de droits nouveaux". "C'est le cas avec celle-ci", a ajouté Najat Vallaud-Belkacem, car elle "s'attaque à la pénibilité" et comporte des mesures sur la situation des jeunes, d'autres pour remédier aux "inégalités entre les hommes et les femmes", ou encore une mesure "fort bienvenue, notamment pour les femmes", sur le temps partiel et les "carrières heurtées".