Autonomie : oser réclamer les aides

28% des bénéficiaires éligibles à l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) ne font pas les démarches parce qu'ils pensent gagner trop ou craignent trop de paperasses.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce dossier, Paulette Clermont le garde désormais précieusement. Cela ne fait que quatre mois que ce couple de retraités bénéficie de l'APA, l'allocation personnalisée d'autonomie. Aujourd'hui, le couple dispose donc d'une auxiliaire de vie 18 heures par semaine, indispensable pour qu'ils puissent rester chez eux.

La méconnaissance du dispositif

Pourtant, Jacques Clermont est gravement malade depuis des années. A 85 ans tous les deux, ils se sont enfin décidés à déposer leur dossier. En France, 28% des personnes qui pourraient prétendre à l'APA ne de la demandent pas. En cause, la méconnaissance du dispositif, la crainte de percevoir une retraite trop élevée ou la difficulté d'accepter une aide extérieure. Enfin, l'appréhension d'une démarche administrative. Comme Jacques et Paulette, 1,2 million de personnes bénéficient de l'APA en France. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Deux personnes agées dans leur résidence à Nantes, le 24 décembre 2014.
Deux personnes agées dans leur résidence à Nantes, le 24 décembre 2014. (GEORGES GOBET / AFP)