Redistribution : vers la fin des allocations familiales pour les plus riches ?

Pour ne plus être accusé de favoriser les riches au détriment des pauvres, le gouvernement pourrait revenir sur l'universalité des allocations familiales.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les allocations familiales pour tous, y compris les familles les plus riches : un principe qui pourrait bien disparaître. Un député macroniste propose de supprimer carrément ces prestations pour les familles aisées. L'universalité des allocations familiales est pourtant un héritage de l'après-guerre. L'objectif : lever les freins financiers pour fonder ou agrandir une famille, y compris pour les plus riches.

400 millions d'euros d'économies par an


Déjà en 2015, François Hollande les avait modulées. Une famille avec deux enfants gagnant plus de 6 000 euros par mois avait perdu 776 euros par an. Selon la proposition du député, cette même famille ne toucherait plus rien. Inacceptable, jugent certaines associations. La droite a toujours été opposée à cette suppression. Chez les députés constructifs, le sujet reste également tabou. La suppression des prestations familiales pour les plus aisés rapporterait 400 millions d'euros par an, une somme qui financerait la hausse de 30% des allocations pour les familles modestes, déjà prévue pour 2018. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les APL sont versées par la Caisse d\'allocations familiales.
Les APL sont versées par la Caisse d'allocations familiales. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)