Famille : l'art d'être père

Les équipes de France 2 se sont penchées sur les nouveaux pères. Ces hommes ont décidé de prendre à bras-le-corps leur paternité.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Chaque matin, c'est le même rituel pour Léa et son père. Prendre le temps de petit-déjeuner ensemble avant l'école, un moment privilégié. La mère de Léa est partie travailler tôt pour aller la récupérer à la sortie de l'école. Un partage des tâches qui convient parfaitement à la famille. "On a voulu un enfant à deux, on l'élève à deux. Elle a la chance d'avoir ses deux parents, c'est important pour elle de sentir qu'on est là tous les deux, qu'on a chacun un rôle", précise Nigel Guittenit, le père de famille. Et sur le chemin de l'école maternelle, ces pères revendiquent leur nouveau rôle. "Il faut nous laisser la place, nous laisser faire des erreurs, ça ne sert à rien de nous reprendre systématiquement", continue Nigel Guittenit. On les appelle "papas poules", "superpapas" ou "nouveaux pères", et à leurs côtés les femmes sentent la différence.

"Un job qui paye en bonheur"

Certains pères ont la possibilité d'aménager leur temps de travail. Un photographe, freelance, s'occupe de ses enfants après la crèche et l'école. "Je trouve que le job de papa est sympa. C'est un job génial parce que c'est un job qui paye en bonheur", explique Nicolas Kalogeropoulos. Une implication dans les tâches quotidiennes qui s'est imposée dès la naissance. Mais l'idéal de partage des tâches parentales est encore loin d'être atteint au quotidien. Les femmes y consacrent toujours en moyenne deux fois plus de temps que les hommes. 

Le JT
Les autres sujets du JT
papa poule 
papa poule  (FRANCE 2)