Baisse des APL : "C’était une connerie sans nom", estime Emmanuel Macron

Selon des propos rapportés par "Le Canard enchaîné", le président de la République aurait vivement critiqué ce coup de rabot devant les dirigeants de la majorité réunis le 26 juillet.

Emmanuel Macron, sur le perron de l\'Elysée, à Paris, le 31 juillet 2017.
Emmanuel Macron, sur le perron de l'Elysée, à Paris, le 31 juillet 2017. (CITIZENSIDE/FRANCOIS PAULETTO / CITIZENSIDE)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le débat houleux sur la baisse des APL n'a pas plu à l'Elysée. Quelques jours après l'annonce du coup de rabot sur les aides au logement, décidé par Matignon, Emmanuel Macron a fait part de sa colère. "C’était une connerie sans nom", s'est emporté le chef de l'Etat devant les dirigeants de la majorité réunis le 26 juillet, selon des propos rapportés par Le Canard enchaîné, dans son édition du mercredi 2 août. "Pas la peine de se retrouver dans des débats complètement dingues qui n’ont fait l’objet d’aucun engagement."

Un coup de rabot critiqué

Il faut dire que la diminution unilatérale de cinq euros par mois des aides au logement, révélée par France 2 le 22 juillet, a rapidement créé la polémique. Après avoir renvoyé la balle au gouvernement précédent, l'exécutif avait dû faire face à de nombreuses critiques. Plusieurs associations, dont la fondation Abbé-Pierre, sont montées au créneau et quelques critiques ont aussi été entendues au sein même de la majorité.

Selon Le Canard enchaîné, Emmanuel Macron a aussi fait part de son agacement lorsqu’il a appris que le Premier ministre n'était pas présent à cette réunion consacrée aux bugs en série à l'Assemblée nationale, le 26 juillet. "Cette réunion ne peut pas avoir lieu sans le Premier ministre, s’est agacé le chef de l'Etat, toujours selon Le Canard EnchaînéIl faut le mettre dans la boucle."