APL : un nouveau mode de calcul entrera en vigueur en 2019

Julien Denormandie, secrétaire d'État à la Cohésion des territoires, a révélé ce dimanche 17 septembre le nouveau mode de calcul des APL, qui prendront en compte les revenus de l’année et non plus ceux de deux années auparavant. L’objectif est à termes, d’économiser un milliard d’euros.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le mode de calcul des APL va changer. C'est Julien Denormandie, secrétaire d'État à la Cohésion des territoires qui l'annonce ce dimanche 17 septembre au matin dans la presse. Aujourd'hui, l'aide au logement dépend des revenus gagnés deux ans auparavant. Avec la réforme, ce sont les revenus de l'année en cours qui seront pris en compte. Conséquence : un étudiant qui entre dans la vie active ou un chômeur qui retrouve du travail risquent de perdre plus vite leurs APL.

225 euros par mois en moyenne

La réforme, qui doit générer un milliard d'euros d'économies, entrera en vigueur en 2019. Dès le mois d'octobre en revanche, la baisse de 5 euros annoncée cet été va s'appliquer, malgré le tollé suscité. Plus de 6 millions de foyers sont concernés. L'allocation moyenne est de 225 euros par mois. Dernière mesure, uniquement pour les logements sociaux, les locataires doivent s'attendre à une autre baisse d'APL en 2018, mais le gouvernement assure qu'elle sera compensée par une baisse de loyer.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'UNPI (Union nationale de la propriété immobilière) a déposé une plainte auprès de la Commission européenne contre les aides publiques françaises au secteur du logement social.
L'UNPI (Union nationale de la propriété immobilière) a déposé une plainte auprès de la Commission européenne contre les aides publiques françaises au secteur du logement social. (MEHDI FEDOUACH / AFP)