RSF s'inquiète d'"une liberté de la presse qui n'a jamais été aussi menacée"

Reporters sans frontières publie mercredi son classement annuel de la liberté de la presse dans le monde. L'organisation pointe les attaques contre les médias qui se multiplient dans les démocraties. 

La carte de la liberté de la presse dans le monde établie par Reporters sans frontières le 26 avril 2017.
La carte de la liberté de la presse dans le monde établie par Reporters sans frontières le 26 avril 2017. (REPORTERS SANS FRONTIERES)
logo
Céline AsselotfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Reporters sans frontières (RSF) publie mercredi 26 avril son classement annuel et mondial de la liberté de la presse. L'organisation s'inquiète en particulier de la situation dans les démocraties où se multiplient les attaques contre les médias. Elle appelle notamment les journalistes français à se mobiliser pour défendre leur indépendance.  

Une situation générale dégradée

Au regard de l'étude menée dans 180 pays en 2016, Reporters sans frontières fait le constat que "jamais la liberté de la presse n'a été aussi menacée". RSF note une détérioration de la situation l'an passé dans deux pays sur trois, notamment en Europe. L'inquiétude porte sur une banalisation des attaques contre les médias et sur l'avènement au pouvoir d'hommes forts qui musèlent la presse, comme en Hongrie, en Turquie, en Russie.

Ce qui fait dire à l'ONG que le monde est en train de basculer dans l'ère "de la post-vérité, de la désinformation et des fausses nouvelles". L'organisation cite notamment l'arrivée au pouvoir de Donald Trump aux États-Unis et la campagne du Brexit aux Royaume-Uni. Ces deux événements politiques ont offert, selon RSF, "une caisse de résonance au média-bashing", favorisant "la désinformation et la propagation de fausses nouvelles".

La France gagne six places, mais...  

La France fait partie des rares pays européens à remonter dans le classement. Sa position en 2016 avait beaucoup baissé après l'attentat perpétré contre Charlie Hebdo, à Paris, en janvier 2015. Cette année, la France passe de la 45e à la 39e place. RSF salue l'adoption en septembre 2016 d'une loi sur l'indépendance des médias, mais en relevant que le Conseil constitutionnel a ensuite annulé des dispositions du texte protégeant les sources des journalistes.

L'organisation dit aussi avoir remarqué, lors de la campagne électorale de la présidentielle toujours en cours, "des attaques verbales" contre la presse de la part de "responsables politiques". RSF fait également part de son inquiétude en pointant "des affaires liées à des financiers utilisant à des fins d'influence les médias qu'ils possèdent". Pour toutes ces raisons, RSF appelle les journalistes français à se mobiliser pour "défendre leur indépendance dans un climat de plus en plus violent et délétère"