Une enquête a été ouverte vendredi 13 janvier à Paris pour homicide volontaire après la mort en Syrie, mercredi, du journaliste de France 2 Gilles Jacquier, selon des sources judiciaires. Son corps doit être autopsié dans la journée.

Cette enquête intervient après la plainte de Rémy Pflimlin, le PDG de France Télévisions, auprès du procureur de la République de Paris, vendredi, "pour faire toute la lumière" sur les circonstances de la mort de Gilles Jacquier, grand reporter de France 2  tué mercredi par un obus à Homs, dans le centre de la Syrie.

"Des éléments troublants"

Le directeur des rédactions de France Télévisions, Thierry Thuillier, a estimé qu'il y avait des éléments "troublants" entourant les circonstances de sa mort. "Par exemple, pourquoi, alors que ce convoi de journalistes est escorté militairement, pourquoi d'un seul coup les militaires disparaissent de la circulation au moment des premiers tirs ?"

Dans une interview à FTVi, Thierry Thuillier rappelle que "le reportage de notre équipe était politique, pas sur le conflit actuel. Gilles Jacquier et Christophe Kenck (son caméraman) avaient refusé de se rendre à Homs. Certes, les autres journalistes avaient accepté, mais à eux, on leur a dit : 'Si vous refusez encore, vous repartez dans l’instant' ".

Le directeur des rédactions de France Télévisions estime que, "pour l'heure, les réponses du gouvernement syrien ne sont pas satisfaisantes". La Syrie a déclaré jeudi mettre en place une commission d'enquête, mais aux yeux de Thierry Thuillier, "elle n’a aucune existence".

La dépouille de Gilles Jacquier rapatriée

Le corps du journaliste a été ramené vendredi matin en France. L'avion transportant sa dépouille et sa famille a atterri au petit matin sur l'aéroport du Bourget, près de Paris. Le directeur des rédactions de France Télévisions, Thierry Thuillier, ainsi que Françoise Joly, coprésentatrice d'"Envoyé spécial", étaient à bord de l'appareil. Le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, était présent sur le tarmac pour les accueillir.

(FTVi / France Télévisions)

Les obsèques de Gilles Jacquier auront lieu la semaine prochaine à Bernex (Haute-Savoie), le village dont il était originaire. Une cérémonie à sa mémoire sera organisée à Paris dans les prochains jours.