Un candidat de la treizième saison de l'émission "Koh-Lanta" est mort d'une crise cardiaque, vendredi 22 mars lors du premier jour de tournage au Cambodge, selon une information révélée par le site du Point et confirmée par TF1.

Francetv info revient sur les circonstances du drame et les conséquences pour l'une des émissions les plus populaires de la chaîne.

Que s'est-il passé ?

Le drame s'est produit lors de la première épreuve, dite du "naufrage", au cours de laquelle les candidats sont lâchés sur les plages de l'île. Le jeune homme, âgé de 25 ans et originaire de la région parisienne, a ressenti de fortes crampes avant d'être victime d'un arrêt cardiaque.

Réanimé par le médecin présent sur place, il a été évacué en urgence en hélicoptère vers l'hôpital de Sihanoukville, au Cambodge, mais a encore été victime de plusieurs arrêts cardiaques successifs. Le dernier s'est produit à l'hôpital, où les médecins n'ont pu le ranimer.

Le directeur général de la société de production publiait, la veille, une photo du lieu où le candidat a été pris d'un malaise.

Des risques médicaux avaient-il été identifiés ?

Le Parisien précise que le jeune homme "avait fait l'objet de tests médicaux qui n'avaient pas révélé de problèmes de santé". Ces tests sont passés par tous les candidats potentiels pendant la phase de casting de l'émission. Le médecin chargé de ces examens peut d'ailleurs "contacter le médecin traitant des participants potentiels afin de s’assurer de la santé de ceux-ci", explique le règlement de la saison 2009 de "Koh-Lanta".

Les tournages d'émissions dans lesquelles les candidats affrontent des épreuves parfois extrêmes ont fait deux victimes dans le passé. En mai 2009, un participant bulgare est mort d'une crise cardiaque pendant le tournage de "Survivor" aux Philippines. L'été de la même année, un candidat de 32 ans est mort noyé lors d’une épreuve de la version pakistanaise du même jeu. Il tentait de traverser un lac avec un sac de 7 kilos sur les épaules.

Quelles conséquences pour l'émission ?

"Il a été aussitôt décidé d'arrêter le tournage et de rapatrier toutes les équipes à Paris", a annoncé un communiqué commun de TF1 et Adventure Line Productions (ALP), producteur de l'émission. 

Une réunion de crise a été convoquée au siège de la chaîne, à Boulogne (Hauts-de-Seine). Selon Le Point, le programme pourrait être définitivement abandonné. "Toutes les équipes d'ALP, de TF1 et Denis Brogniart [présentateur de "Koh-Lanta"] sont effondrées et s'associent à la profonde tristesse de la famille", déclare le communiqué.

Sur le plan juridique, il est encore trop tôt pour établir une éventuelle responsabilité des organisateurs dans la mort du candidat. Mais depuis une jurisprudence de 2009, les participants des émissions de téléréalité sont considérés comme des salariés. Or , expliquait en 2010 le blogueur juriste de Libération, "la jurisprudence considère 'qu’en vertu du contrat de travail le liant à son salarié, l'employeur est tenu d'une obligation de sécurité de résultat, et que le manquement à cette obligation a le caractère d'une faute inexcusable'".