Marlène Schiappa adresse un signalement au CSA après l'altercation Angot-Rousseau dans "On n'est pas couché"

La secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes attire l'attention du CSA sur les propos tenus à l'encontre de Sandrine Rousseau lors d'"On n'est pas couché".

L\'ancienne secrétaire nationale d\'EELV, Sandrine Rousseau (à droite), face à l\'écrivaine Christine Angot sur le plateau de l\'émission \"On n\'est pas couché\" de France 2, samedi 30 septembre 2017.
L'ancienne secrétaire nationale d'EELV, Sandrine Rousseau (à droite), face à l'écrivaine Christine Angot sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché" de France 2, samedi 30 septembre 2017. (FRANCE 2)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Après le passage houleux de Sandrine Rousseau dans l'émission de France 2 "On n'est pas couché", samedi 30 septembre, Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, adresse un signalement au CSA, selon les informations de France Inter, lundi.

Marlène Schiappa juge qu'il est "est éminemment regrettable qu'une victime ayant le courage de briser le silence autour des violences sexuelles soit publiquement humiliée et mise en accusation", dans une lettre envoyée au CSA dont France Inter a eu connaissance.

"Le CSA a la responsabilité de veiller à l'image des femmes dans les programmes des services de communication audiovisuelle notamment en luttant contre les 'stéréotypes, les préjugés sexistes, les images dégradantes, les violences faites aux femmes et les violences commises au sein du couple'", rappelle Marlène Schiappa dans sa lettre au CSA.

La secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes ajoute dans son courrier que "France Télévisions est extrêmement engagée contre la culture du viol via ses programmes de fiction et de débats sur le sujet. Mais plus globalement, l'accueil de la parole des victimes dans les émissions de divertissement n'est pas digne du combat qu'elles mènent pour que cessent ces violences sexistes et sexuelles".

Voir la vidéo

Une vive altercation a opposé l'ancienne responsable d'EELV Sandrine Rousseau aux chroniqueurs Yann Moix et Christine Angot, sur le plateau de "On n'est pas couché". Christine Angot avait quitté le plateau après avoir pris à parti Sandrine Rousseau, qui avait elle-même terminé l'émission en larmes.

Dans le livre Parler, Sandrine Rousseau racontait l'agression sexuelle dont elle accuse l'ancien responsable d'EELV Denis Baupin. Elle plaidait pour une libération de la parole au sujet des agressions sexuelles.