i-Télé : reconduction de la grève

C'est la crise à  i-Télé, le conflit s'enlise en ce 9e jour de grève consécutive ce mardi 25 octobre. L'émission de Jean-Marc Morandini a été suspendue mais c'est insuffisant pour les salariés qui sont en colère.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Pour ce 9e jour de grève, 300 personnes se sont réunies à la mi-journée devant les locaux d'i-Télé. "Ce mardi 25 octobre, au matin, la grève a été reconduite à une large majorité, près de 84% des voix", déclare Antoine Genton, président de la Société des journalistes d'i-Télé devant la foule. Dans cette affaire, seuls les salariés en grève s'expriment. Ni la direction du groupe Canal+, ni Jean-Marc Morandini n'ont accepté d'interviews . "Les revendications sont connues, elles portent sur l'indépendance, la rigueur de l'information dans cette chaîne mais aussi sur la rédaction d'une charte et la nomination d'un directeur de la rédaction", ajoute le Président de la Société des journalistes d'i-Télé.

Garantir une indépendance

Le déclencheur de la crise, c'est l'arrivée sur l'antenne de la chaîne, lundi dernier, de Jean-Marc Morandini. L'animateur, mis en examen en septembre pour corruption de mineurs aggravée est soutenu par la direction du groupe au nom de la présomption d'innocence. Son émission a été suspendue, mais uniquement jusqu'à la fin de la grève.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les journalistes d'i-Télé protestent devant les locaux de la chaîne, le 19 octobre 2016, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). 
Les journalistes d'i-Télé protestent devant les locaux de la chaîne, le 19 octobre 2016, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).  (PHILIPPE LOPEZ / AFP)