Des cheminots lancent une pétition contre Jean-Pierre Pernaut

Les employés de la SNCF réclament des excuses publiques au présentateur du JT de 13 heures de TF1, après un reportage qu'ils jugent fallacieux. 

Jean-Pierre Pernaut sur le plateau du JT de TF1, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 13 février 2015.
Jean-Pierre Pernaut sur le plateau du JT de TF1, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 13 février 2015. (MARTIN BUREAU / AFP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les cheminots en veulent à Jean-Pierre Pernaut. Stéphane Filliard, un employé de la SNCF, a lancé une pétition en ligne pour obtenir des excuses publiques du présentateur du 13 heures de TF1. Elle avait déjà récolté plus de 16 000 signatures, jeudi 10 mars, rapporte Le Figaro.

Mais qu'a donc fait Jean-Pierre Pernaut pour s'attirer les foudres des cheminots ? Dans son JT du mardi 8 mars, le journaliste de TF1 a présenté un reportage sur les conditions de travail des employés de la SNCF, en grève mercredi. Le sujet affirme notamment que les cheminots ont "60 jours de congés par an" et "un salaire de 2 409 euros brut par mois".

Un "dénigrement systématique des cheminots"

Ces chiffres seraient toutefois faux, selon Stéphane Filliard. Excédé par "le dénigrement systématique des cheminots salariés de la SNCF", il rappelle que les salaires des employés de l'entreprise publique sont bien inférieurs à celui de Jean-Pierre Pernaut.

TF1 a depuis répondu, via son compte Twitter. La rédaction du JT de 13 heures affirme que les informations données dans le reportage ont été vérifiées par le journaliste qui l'a réalisé et confirmées par la SNCF. "Votre colère méritait d'être entendue, mais elle ne se justifiait pas", estime la chaîne dans le communiqué, cité par Le Figaro. Conclusion : pas d'excuses de Jean-Pierre Pernaut pour l'instant.