Qui a aidé les frères Kouachi et Amedy Coulibaly à commettre leurs attentats ?

Il y a un presque un an, les trois terroristes semaient la mort en région parisienne. Depuis, l'enquête a démontré qu'ils avaient minutieusement préparé leurs attaques. Mais certaines questions demeurent sans réponse.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

C'était il y a presque un an. Entre le 7 et le 9 janvier 2015, 17 personnes étaient tuées lors des attentats menés dans les locaux de Charlie Hebdo, à Montrouge dans les Hauts-de-Seine et dans un magasin Hyper Cacher à la porte de Vincennes. Leurs auteurs, les frères Chérif et Saïd Kouachi, et Amedy Coulibaly, ont finalement été abattus par la police. Ils sont morts avec leurs secrets.

L'enquête a permis d'éclairer leur parcours avant les attaques. Le 1er janvier, Coulibaly a exfiltré vers la Syrie sa femme, Hayat Boumeddiene. Puis il s'est rendu plusieurs fois à Grigny, dans l'Essonne, d'où il était originaire, pour se procurer des armes et du matériel. Il a aussi cherché sur le web les horaires de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes.

Sept proches de Coulibaly mis en examen

Le 7 janvier, à 1 heure du matin, Coulibaly retrouve Chérif Kouachi à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis. Et à 11h30, ce dernier et son frère attaquent Charlie Hebdo. Auparavant, ils ont envoyé un SMS à Amedy Coulibaly. Les attentats ont commencé.

Ces trois terroristes ont-ils été soutenus par des complices ? C'est possible. Les enquêteurs ont examiné le passé délinquant de Coulibaly, ont remonté son réseau d'anciens complices et sept hommes ont été mis en examen, suspectés d'avoir aidé le terroriste. En revanche, presque rien n'a filtré sur les Kouachi. "Tout laisse à penser que les Kouachi fonctionnent en circuit fermé. Ce sont des hommes qui connaissent énormément de monde dans le milieu jihadiste", déclare à France 3 maître Axel Metzker, avocat d'une victime de l'Hyper Cacher.

Reste la question des commanditaires. L'attaque de Charlie Hebdo a été revendiquée par Al-Qaïda dans la péninsule arabique, tandis qu'Amedy Coulibaly a fait allégeance au groupe Etat islamique. Il a reçu plusieurs mails d'un mystérieux donneur d'ordres. Un jihadiste français en Syrie a-t-il coordonné l'action des trois hommes ? Son identification est une priorité pour les enquêteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des photos non datées de Chérif Kouachi et Amedy Coulibaly, diffusées par la police les 8 et 9 janvier 2015.
Des photos non datées de Chérif Kouachi et Amedy Coulibaly, diffusées par la police les 8 et 9 janvier 2015. (AFP / FRANCETV INFO)