Les fans d'Hanouna piqués au vif après la une de "Charlie Hebdo" sur "le virus qui rend con"

L'hebdomadaire satirique se moque de l'animateur de "Touche pas à mon poste" en une du numéro du mercredi 10 février, en le comparant au virus Zika. Les fans de Cyril Hanouna ripostent sur Twitter.

La couverture de "Charlie Hebdo" du mercredi 10 février 2016.
La couverture de "Charlie Hebdo" du mercredi 10 février 2016. (CHARLIE HEBDO)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Pire que Zika, Hanouna, le virus qui rend con". La nouvelle une de Charlie Hebdo, à paraître mercredi 9 septembre, fait une caricature au vitriol de l'animateur de l'émission Touche pas à mon poste sur D8.  Avec un franc succès sur les réseaux sociaux : "Partagée plus de 50 000 fois sur le compte Facebook officiel de Charlie Hebdo et likée plus de 170 000 fois, cette couverture fait partie des plus populaires de l'hebdomadaire", relève The Huffington Post, mardi 9 février. 

Autant dire que la future riposte, mardi soir, de l'animateur de Touche pas à mon poste est guettée de près. D'autant qu'il se fait un devoir de répondre à toutes les attaques, comme ici, à Alain Delon :

En attendant une réponse cinglante, les esprits s'échauffent, notamment sur Twitter, où l'animateur-vedette de Direct 8 compte de nombreux défenseurs. De l'art et la manière de défendre Cyril Hanouna, en cinq tweets :

L'incompréhension 

Le rappeur H Magnum s'étonne et interpelle l'hebdomadaire : "Pourquoi tu t'en prends à Cyril Hanouna ? On ne comprend pas." 

L'explication par un fossé générationnel

Autre clé possible de l'injuste (selon ses défenseurs) mise en cause de Cyril Hanouna, le décalage générationnel entre le vibrionnant animateur de D8 (à peine 41 ans) et les journalistes de Charlie Hebdo. 

Pour information, le directeur de la rédaction, Riss, a effectivement soufflé ses 49 bougies en septembre. Mais Coco, l'auteure de la caricature d'Hanouna, n'a que 32 ans.

Le renvoi de balle

Certes, les défenseurs d'Hanouna manquent un peu d'humour, pointe @superzappeur. Mais suffit-il de ne pas regarder Hanouna pour être intelligents ? Non, lance-t-il, aux "intellos-philosophes" de Twitter

Le droit au rire (même des blagues idiotes)

Et le droit au rire aux blagues idiotes en temps de sinistrose ? L'"ancien community manager de l'Elysée" (spécifie sa bio) Antoine Adam le défend haut et fort, contre la tendance "de dire des choses intelligentes en tirant la tronche" :

Au nom de la lutte des classes

Enfin, l'enseignant-chercheur en culture visuelle à l'Ecole des hautes études en sciences sociales André Gunthert  monte lui aussi au créneau. Il estime que Cyril Hanouna est un "marqueur de classe" (populaire, suppose-t-on). En s'y attaquant, Charlie Hebdo "trahit sa vision dominante". Pas moins.