DIRECT. "Charlie Hebdo" : l'émotion un an après

Le 7 janvier 2015, la rédaction de "Charlie Hebdo" est décimée par les frères Kouachi, qui ont voulu "venger le prophète Mohammed". En cause : les caricatures publiées par l'hebdomadaire satirique.

Le numéro spécial de "Charlie Hebdo" chez un marchand de journaux, à Paris, le 6 janvier 2016.
Le numéro spécial de "Charlie Hebdo" chez un marchand de journaux, à Paris, le 6 janvier 2016. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Un an après les attentats qui ont frappé la rédaction de Charlie Hebdo, l'émotion est toujours aussi forte. Après avoir dévoilé des plaques commémoratives, lundi, François Hollande doit présenter, jeudi 7 janvier, ses vœux aux forces de sécurité engagées dans l'opération Sentinelle.

Vœux de Hollande. Le chef de l’État doit s'exprimer depuis la préfecture de police, l'endroit même où il a rendu hommage aux trois policiers tués durant les attentats.

Déchéance de nationalité. La presse française est globalement désespérée de voir la classe politique embourbée dans un débat "irréel" sur la déchéance de nationalité, une mesure "symbolique" et "inefficace".

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#CHARLIE_HEBDO