Deux ans après l'attentat, "Charlie Hebdo" s'est refait une santé financière

Deux ans après l'attentat qui a frappé "Charlie Hebdo", le journal satirique se porte bien. Les ventes se sont stabilisées et le titre tente de trouver un nouveau public hors des frontières. 

Un journaliste lit Charlie Hebdo le 3 janvier 2017, près de deux ans après l\'attentat visant le journal satirique. 
Un journaliste lit Charlie Hebdo le 3 janvier 2017, près de deux ans après l'attentat visant le journal satirique.  (ERIC FEFERBERG / AFP)
logo
franceinfoCéline AsselotRadio France

Mis à jour le
publié le

Deux ans après l'attentat contre Charlie Hebdo, commémoré jeudi 5 janvier à Paris, l'immense vague de soutien est retombée. Mais le magazine satirique se porte bien et multiplie les projets. Dans les semaines qui avaient suivi l'attaque, les chiffres avaient atteint des records : 7 millions d'exemplaires vendus pour le numéro des survivants et 300 000 abonnements souscrits. De quoi permettre à Charlie Hebdo de constituer un trésor de guerre de plusieurs millions d'euros.

Charlie Hebdo s'exporte

Aujourd'hui, les ventes se sont stabilisées autour de 100 000 exemplaires par semaine, la moitié en kiosques et l'autre par abonnement. Le journal a écarté la menace de la faillite qui planait avant l'attaque. Charlie tente aussi, depuis quelques mois, de conquérir un nouveau public à l'étranger. Sur Internet, certains articles sont traduits en anglais. Un Charlie Hebdo allemand a également vu le jour en novembre 2016, avec toujours le même humour noir et la même irrévérence.

2015 a été l'année de la survie, 2016 l'année de la stabilisation

Riss, directeur de la rédaction de "Charlie Hebdo"

En 2017, il faudra "peut-être être plus offensif", estime Riss, le directeur de la rédaction. Le magazine, qui se définit sur son site Internet comme un "journal satirique, laïque, politique et joyeux", veut clairement se tourner vers l'avenir.