Des mosquées de nouveau visées après l'attentat contre "Charlie Hebdo"

Des lieux de culte musulmans ont été pris pour cibles dans l'Aisne, mais aussi en Corse. Sans faire de victime ni de gros dégâts.

Des gendarmes devant la mosquée de Sarrola-Carcopino (Corse-du-Sud), cible d'une attaque islamophobe, le 10 janvier 2015.
Des gendarmes devant la mosquée de Sarrola-Carcopino (Corse-du-Sud), cible d'une attaque islamophobe, le 10 janvier 2015. (FRANCE 3 CORSE VIASTELLA)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Impacts de balles, inscriptions racistes : plusieurs mosquées françaises ont été de nouveau pris pour cible dans la nuit de vendredi à samedi 10 janvier. Après l'attentat meurtrier contre Charlie Hebdo, les attaques islamophobes se multiplient.

Tirs sur la mosquée de Soissons

Cinq coups de feu ont été tirés sur la mosquée de Soissons (Aisne) vendredi peu avant minuit, a indiqué samedi à l'AFP la préfecture de l'Aisne. "Les impacts  –quatre dans le mur de la mosquée, un dans le portail – ont été relevés par la police, alertée par des voisins à 23h32", a déclaré la sous-préfète Odile Bureau, confirmant une information du journal L'Union.

"Les témoins (...) ont entendu les coups de feu suivis du crissement de pneus d'un véhicule démarrant en trombe, a-t-elle indiqué. Le procureur a été informé et la police va procéder à l'analyse des douilles retrouvées sur place pour chercher des traces éventuelles d'ADN." La mosquée Badr Our, située dans une zone pavillonnaire, "fera l'objet d'une vigilance renforcée des forces de police, qui étaient déjà mobilisées", a souligné la sous-préfète. 

Carcasses de sanglier et croix gammées en Corse 

Tôt samedi matin, des fidèles qui se rendaient à la prière ont découvert une carcasse de sanglier devant la porte d'entrée de leur salle de prière, dans le village de Ghisonaccia (Haute-Corse), rapporte France 3 Corse ViaStella. Et devant la boucherie halal de cette commune d'environ 5 000 habitants, où vit une importante communauté d'origine marocaine, c'est une cartouche qui a été trouvée. 

A Sarrola-Carcopino (Corse-du-Sud), la mosquée de Baleone, l'une des plus grandes de Corse et siège du Conseil régional du culte musulman (CRCM), a été visée. L'insulte raciste "Arabi Fora" – "les arabes dehors", en langue corse – a été taguée sur les murs. Des croix gammées ont été également tracées sur le portail.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, déjà, une tête de sanglier avait été accrochée à la porte d'une salle de prière musulmane de Corte (Haute-Corse). Les gendarmes sont chargés de l'enquête. Des dizaines de tracts faisant état de "légitime défiance" envers l'islam avaient également été apposés sur les pare-brises de voitures stationnées au centre de Bastia.