Charlie Hebdo : la vie d'après

Deux ans après la mort de 8 membres de sa rédaction, l'hebdomadaire continue ses activités. Nous avons rencontré Gérard Biard, rédacteur en chef de Charlie Hebdo.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"A l'époque j'avais de la colère, mais surtout un sentiment d'injustice. Mais pas de haine, parce que la haine ça bloque". C'est ainsi que Gérard Biard décrit ses sentiments après la tuerie du 7 janvier 2015 dans les locaux de Charlie Hebdo, dans le XIe arrondissement de Paris. "On sait que cela peut se reproduire, mais on fait un journal, d'abord et avant toute chose" ajoute-t-il.

100 000 ventes par semaine

Interrogé sur le numéro paru quelques jours seulement après l'attentat, Gérard Biard nous confie que "après des heures et des heures de recherche, tout le monde cherchait comment s'en sortir, sans faire du pathos, sans que ce soit n'importe quoi". La liberté de parole qui caractérisait l'hebdomadaire avant la tuerie demeure, même si dorénavant chacune de ses unes reçoit une attention beaucoup plus importante, les ventes moyennes de Charlie Hebdo étant passées en moyenne de 30 000 à 100 000 exemplaires par semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un journaliste lit Charlie Hebdo le 3 janvier 2017, près de deux ans après l\'attentat visant le journal satirique. 
Un journaliste lit Charlie Hebdo le 3 janvier 2017, près de deux ans après l'attentat visant le journal satirique.  (ERIC FEFERBERG / AFP)