Charlie Hebdo sera publié à un million d'exemplaires mercredi prochain

Charlie Hebdo sortira mercredi prochain à un million d'exemplaires contre 60.000 normalement. Huit pages contre 16 habituellement. 500.000 euros d'aides ont été débloquées pour l'hebdomadaire satirique victime mercredi d'un attentat qui a fait 12 morts.

(Charlie Hebdo paraîtra à un million d'exemplaires mercredi prochain © MAXPPP)
avatar
Yacine SahnouneRadio France

Mis à jour le
publié le

"C'est la manière des survivants de rendre hommage à ceux qui ne sont plus" . Me Richard Malka, l'avocat de Charlie Hebdo, a annoncé jeudi sur France Info la parution d'un million d'exemplaires de l'hebdo satirique mercredi prochain, victime mercredi d'un attentat qui a causé la mort de plusieurs de ses figures. Un numéro réduit toutefois : il sera fait "uniquement par la petite équipe de survivants. Ce sera un numéro de 8 pages" , contre 16 habituellement. 

Me Richard Malka, l'avocat de Charlie Hebdo
--'--
--'--

"On vit encore"

Huit pages, grâce à l'aide des différents groupes de presse. "Heureusement, la solidarité s'exerce" , a expliqué Me Richard Malka. Radio France, France Télévisions, Le Monde et le groupe Canal + ont proposé leurs aides technique et matérielle. Libération hébergera l'équipe de Charlie Hebdo dès vendredi matin.

Le fond "Presse et pluralisme" ainsi que le fond "Innovation numérique de la presse" financé par Google, ont annoncé avoir débloqué 250.000 euros chacun pour venir en aide à Charlie Hebdo

"On n'a plus les moyens. On n'a plus un crayon. On n'a plus un ordinateur. On n'a plus un local. On n'a plus rien. L'espoir, on le garde  dans un coin de notre coeur, qui n'est pas totalement mort" . (Me Richard Malka, avocat de Charlie Hebdo)

Jusqu'alors les comptes de Charlie Hebdo étaient dans le rouge. Le nombre d'exemplaires vendus chaque semaine était en baisse constante : 55.000 exemplaires il y a cinq ans, 33.000 l'an dernier. Avant sa mort, Charb, le directeur de la rédaction, avait estimé qu'il manquait 5.000 lecteurs par semaine pour que Charlie Hebdo soit économiquement viable. 

A LIRE AUSSI ►►► La France rend hommage aux victimes de Charlie Hebdo