Loi travail : Manuel Valls promet un "compromis dynamique et ambitieux"

Après avoir reçu ce vendredi matin les syndicats étudiants et lycéens qui demandent le retrait du projet de réforme du Code du Travail, le Premier ministre a assuré que "réformer (...) ça n'est pas passer en force, ça n'est pas brutaliser". Les étudiants de l'Unef ont déjà annoncé qu'ils continuaient leur mobilisation.

(Manuel Valls présentera lundi une série d'amendements © maxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

 "Nous souhaitons, avec Myriam El Khomri et Emmanuel Macron, bâtir un compromis qui soit dynamique et ambitieux pour les entrepreneurs et pour les salariés de ce pays ", a déclaré Manuel Valls à la mi-journée. Avant d'insister, un "compromis dynamique qui soit utile au pays et qui renforce l'intérêt général". 

"Réformer, ça n'est pas passer en force, ça n'est pas brutaliser" (Manuel Valls)
--'--
--'--

Des propositions d'amendement de l'avant-projet de loi de réforme du Code de travail seront présentées lundi lors d'une séance plénière avec les partenaires sociaux. D'ici là, le Premier ministre veut "corriger, rectifier, changer ce qui doit l'être, lever les ambiguïtés et répondre aux interrogations qui se sont fait jour, non seulement de la part des organisation patronales, syndicales et de la jeunesse, mais d'une manière générale dans la société".

A LIRE AUSSI ►►► Loi Travail : les étudiants de l'UNEF continuent "la mobilisation"