L’inventeur des "3% de déficit" doute de la validité économique de son équation

Le créateur du fameux objectif de 3% de déficit public avec lesquels les Etats européens continuent de se débattre s'interroge aujourd'hui sur la pertinence de cette équation.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)
Radio France

Mis à jour le
publié le

 Guy Abeille, créateur du fameux objectif de 3% de déficit public avec lesquels les Etats européens continuent de se débattre aujourd’hui, a reconnu mercredi soir sur France Info qu’"avec le recul ", il aurait "peut-être la main qui tremblerait " au moment d’établir cette équation.

L’ancien chargé de mission à la direction du Budget sous François Mitterrand avait alors divisé la "perspective de déficit de 100 milliards de francs " avec le produit intérieur brut, ce qui avait donné 3%.

 Il s’est toutefois interrogé sur la "validité économique " de ce chiffre de nos jours, même si cet objectif  reste "une règle qui permet de rassurer en particulier les marchés et de mettre une barrière, qui sert de référence . "