Les Français devront mettre la main au portefeuille. Les tarifs réglementés de l'électricité augmenteront de 5% en août 2013 et de 5% en août 2014, a annoncé le ministère de l'Ecologie et de l'Energie à l'Agence France-Presse, lundi 8 juillet. Cela constitue les plus fortes hausses de ces dix dernières années. Voici ce qu'il faut savoir de ces augmentations. 

Pourquoi ces hausses ? 

Il s'agit de couvrir les charges d'EDF, qui ont beaucoup augmenté ces dernières années. L'entreprise a notamment engagé des dépenses croissantes pour entretenir et renforcer la sûreté du parc nucléaire français et développer les énergies renouvelables. Dans son rapport sur les coûts de production et de commercialisation d'EDF, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a pointé un écart de 1,47 milliard d'euros entre les coûts supportés par EDF et les tarifs 2012 de l'électricité.

Pour compenser ces dépenses, la CRE a préconisé début juin une augmentation des tarifs comprise entre 6,8% et 9,6% dès cet été, et une autre d'environ 3,2% en 2014. Le gouvernement avait alors exclu une hausse aussi importante, "compte tenu de la situation du pouvoir d'achat" des Français. Mais sous la menace d'éventuels recours en justice d'EDF et plus probablement de ses concurrents, une hausse significative apparaissait inéluctable. 

Combien cela va-t-il représenter pour le portefeuille ?

En moyenne, la facture annuelle des ménages devrait augmenter d'environ 35 euros, et de 50 euros pour ceux qui se chauffent à l'électricité. Cela pourrait être un peu moins pour les petits consommateurs car le gouvernement a annoncé que les tarifs des abonnements de faible puissance (3 kilovoltampères et 6 kilovoltampères) allaient être révisés. Le montant de cette réduction n'a pas encore été détaillé.

Au total, après le 1er août 2013, le tarif de l'électricité aura augmenté de quelque 28% depuis 2006, selon les calculs de l'AFP. 

Faut-il s'attendre à d'autres hausses de tarifs ? 

La CRE a averti à de nombreuses reprises d'une hausse prévisible de 30% des prix de l'électricité entre 2012 et 2017. Selon ses préconisations, les tarifs devraient encore augmenter d'environ 3,2% en 2015. De plus, la CRE prévoyait d'ajouter à ces augmentations un rattrapage de 7,6% afin de compenser la hausse nettement insuffisante du tarif avant 2012. Il faut donc s'attendre à d'autres hausses de tarifs dans les années à venir.