Le PDG d'Eurotunnel dénonce "des invasions massives, peut-être même organisées"

Le PDG d'Eurotunnel Jacques Gounon réagit sur France Info à la mort d'un migrant après de nouvelles tentatives d’intrusion cette nuit dans le tunnel sous la Manche. Il regrette le manque d'effectifs des forces de l'ordre à Calais.

(Le PDG d'Eurotunnel Jacques Gounon dénonce des "invasions massives, systématiques, peut-être même organisées" du tunnel sous la Manche © MAXPPP)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

 Le PDG d'Eurotunnel Jacques Gounon estime ce mercredi que la situation à Calais s'apparente à des "invasions systématique s" peut-être même "organisées " de migrants qui chaque nuit tentent de s'infiltrer en Grande Bretagne par le tunnel sous la Manche. 

"On est face à des invasions systématiques, massives, peut-être même organisées" - Jacques Gounon avec Lucie Barbarin

00:00-00:00

audio
vidéo

Un "manque de quantité" des effectifs des forces de l'ordre

"On n'est pas dans le cadre d'un passager qui ne paye pas son billet, on est face à des invasions systématiques, massives, peut être même organisées, à vocation médiatique puisque, in fine, personne ne réussit à traverser le tunnel sous la Manche ", assure M. Gounon, interrogé sur France Info après la mort d'un migrant dans la nuit de mardi à mercredi à Calais où les tentatives d'intrusion se multiplient sur le site du tunnel.

Eurotunnel assure avoir intercepté depuis le 1er janvier plus de 37.000 migrants par ses propres moyens et appelé la France et la Grande-Bretagne à une "réaction appropriée ", après au moins 1.500 tentatives d'intrusions de migrants la nuit dernière.

Ce mercredi, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve annonce le déploiement temporaire de deux unités des forces mobiles, soit 120 fonctionnaires, notamment pour assurer la sécurisation du tunnel sous la Manche. 

Depuis le 1er juin, neuf migrants ont perdu la vie en tentant de passer de Calais en Grande-Bretagne. .

A LIRE AUSSI ►►► Eurotunnel : Bernard Cazeneuve annonce l'envoi de deux unités de forces mobiles sur place