Opel racheté par PSA : les salariés de Peugeot sont partagés

Le groupe PSA est actuellement en négociation pour racheter l'allemand Opel, filiale de General Motors. Les Allemands craignent des coupes dans les emplois. France 3 est allée à la rencontre des salariés de Peugeot, en France.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Rien n'est encore officiel, mais le rapprochement entre PSA et Opel signifierait que PSA deviendrait le deuxième plus grand groupe européen. France 3 s'est rendue sur le site historique de Peugeot, à Sochaux, dans le Doubs. La ville historique du lion de Peugeot produit déjà des véhicules Opel. Pour les salariés, le rachat de la marque allemande est une opportunité. "S'ils reprennent le marché, il y aura du travail en plus pour tout le monde", s'enthousiasme un salarié.

Des craintes pour l'emploi

Produire plus, et grossir. Une nécessité pour Éric Peultier, secrétaire adjoint de FO. Le groupe PSA vend trois fois moins de véhicules que Renault. "Inévitablement, il faut que le groupe grandisse [...] Sur l'échiquier mondial, il faut qu'on pèse", déclare-t-il. Les ambitions actuelles tranchent avec l'état catastrophique connu par le groupe il y a seulement trois ans. Dans la tourmente, PSA avait alors annoncé la suppression de 3 550 postes en France. Joint par téléphone, PSA affirme vouloir réaliser des synergies en cas d'achat d'Opel, sans impact pour l'emploi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le groupe PSA est intéressé par l\"achat de l\'Allemand Opel, aujourd\'hui détenu par General Motors.
Le groupe PSA est intéressé par l"achat de l'Allemand Opel, aujourd'hui détenu par General Motors. (ANDREAS ARNOLD / DPA / AFP)