Automatisation : le cuisiniste Schmidt concilie robotisation et préservation des emplois

Les robots prennent de plus en plus de place dans l'industrie. Mais vont-ils supprimer des emplois ou les faire évoluer ? En Alsace, le fabricant de cuisines Schmidt a conservé ses employés malgré l'automatisation de la chaîne de production.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Niché dans cette vallée à Lièpvre (Haut-Rhin), le cuisiniste Schmidt a fait le pari de construire ses usines en France. En 60 ans, il en a construit quatre, la dernière ouvrant en mars. L'entreprise a fait le choix de l'automatisation. Des robots ont remplacé 30 ouvriers. Ils ne sont plus que deux, très qualifiés, à se relayer pour piloter les machines.

Des salariés plus qualifiés

Résultat : l'entreprise peut sortir une cuisine sur mesure en 12 heures seulement contre sept jours auparavant. C'est ce qui permet au groupe de rester dans la course et même de conquérir de nouveaux clients. Contre toute attente, il y a de plus en plus de salariés dans l'entreprise : 1 500. C'est trois fois plus qu'avant. Schmidt recrute une centaine de profils qualifiés par an. Les anciens changent de poste au sein de l'entreprise, qui n'a jamais délocalisé son activité. Une 5e usine ouvrira en 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les robots prennent de plus en plus de place dans l\'industrie. Mais vont-ils supprimer des emplois ou les faire évoluer ? En Alsace, le fabricant de cuisines Schmidt a conservé ses employés malgré l\'automatisation de la chaîne de production
Les robots prennent de plus en plus de place dans l'industrie. Mais vont-ils supprimer des emplois ou les faire évoluer ? En Alsace, le fabricant de cuisines Schmidt a conservé ses employés malgré l'automatisation de la chaîne de production (FRANCE 3)