La visite du président de la République dans son fief de Tulle en Corrèze ne ressemble nullement aux précédentes connues. Français Hollande s'est rendu là il a l'habitude de se ressourcer, de retrouver ses plus fidèles partisans. Mais le contexte actuel, pesant avec "l'affaire Cahuzac" et celle de son ex-trésorier de campagne, qui planent au-dessus de l'Elysée. "Faut pas oublier d'être de gauche" a lancé un habitant de Tulle à Hollande, "mais on serait derrière vous si vous étiez de gauche" a ajouté l'homme qui serrait la main du président au salon du livre de jeunesse de la ville

Le chef de l'Etat est parvenu pourtant à éviter les manifestants qui souhaitaient lui gâcher sa visite et s'est offert une longue promenade, accompagné de sa compagne Valérie Trierweiler dans les rues de Tulle.

François Hollande a lui-même fait une allusion claire à l'affaire qui ébranle l'exécutif, appelant "chacune et chacun" à servir la République "d'une manière exemplaire".

François Hollande sa compagne Valérie Trierweiler dans les rues de Tulle (Corrèze) le 6 avril 2013
François Hollande sa compagne Valérie Trierweiler dans les rues de Tulle (Corrèze) le 6 avril 2013 (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)