"Paradise Papers" : "On est borderline par rapport à la légalité"

Les montages financiers derrière les "Paradise Papers" sont plus proches de l'abus de droit que de l'optimisation fiscale, estime Eric Vernier, chercheur à l'Iris spécialiste des fraudes. 

Le siège d\'Appleby sur l\'île de Man. 
Le siège d'Appleby sur l'île de Man.  (CAPTURE D'ÉCRAN / GOOGLE MAPS)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Eric Vernier, chercheur à l'Iris, est revenu dimanche 5 novembre sur la nature de ce qui est reproché aux entreprises et personnalités visées par l'enquête des "Paradise Papers", les nouvelles révélations sur l'argent caché des paradis fiscaux. "C'est un vrai problème, c'est souvent le juge qui décide pour faire la différence entre optimisation fiscale, fraude fiscale, exil fiscal", a expliqué l'auteur de Fraudes fiscale et paradis fiscaux : décrypter les pratiques pour mieux les combattre (octobre 2014 éd. Dunod).

On est dans quelque chose de plus légal que les Panama Papers. Néanmoins lorsqu'on imagine ces montages de société on est plus proches de l'abus de droit, selon moi, et donc de l'évasion fiscale que de l'optimisation fiscale.

Eric Vernier

à franceinfo

D'après le chercheur de l'Iris, pour les personnes et entreprises visées par ces révélations "la défense c'est toujours l'optimisation fiscale". Or, explique-t-il "lorsqu'on est en train de monter des sociétés qui n'ont pas lieu d'être par rapport à sa propre activité, je pense que l'on est plus proche de l'évasion fiscale."

Eric Vernier ajoute qu'en "creusant un peu on trouvera de la fraude fiscale. On est borderline par rapport à la légalité, et de l'autre côté on est dans la fraude fiscale et là c'est interdit".

Les entourages de Donald Trump, de Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, ou la reine d'Angleterre sont éclaboussés par les révélations des "Paradise Papers". La cellule Investigation de Radio France - en partenariat avec le Consortium international des journalistes d'investigation et le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung - diffusent depuis dimanche soir de nouvelles révélations sur les milliards cachés des paradis fiscaux.

"Paradise Papers" : "On est borderline par rapport à la légalité", explique Eric Vernier, chercheur à l'Iris
--'--
--'--