Paradise Papers : le scandale atteint Elizabeth II, Trump et Trudeau

Après les Panama Papers, les Paradise Papers. Plusieurs grandes personnalités sont impliquées dans des pratiques fiscales légales, mais immorales, dont la reine d'Angleterre.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est un nouveau coup de projecteur sur l'opacité de la finance mondiale. Parmi les personnalités impliquées dans les Paradise Papers, la reine d'Angleterre. Des documents prouvent qu'Elizabeth II détiendrait des intérêts dans plusieurs fonds d'investissement situés dans des paradis fiscaux.

Trump et Trudeau embarrassés

Wilbur Ross, milliardaire proche de Donald Trump et secrétaire d'État américain au Commerce, est aussi cité. Contrairement à ses engagements, il aurait toujours des intérêts dans une société contrôlée par des proches du président russe Vladimir Poutine. Le chef du gouvernement canadien Justin Trudeau est également éclaboussé. Son ancien directeur de campagne aurait échappé au fisc. Le placement d'argent dans de sociétés offshore, ce sont des milliers de milliards de dollars qui échappent toujours aux services fiscaux des États.

Le JT
Les autres sujets du JT
Wilbur Ross, ministre du Commerce de Donald Trump, la reine Elizabeth II, et Stephen Bronfman, un proche de Justin Trudeau, font partie des personnalités citées dans les \"Paradise Papers\", le 5 novembre 2017.
Wilbur Ross, ministre du Commerce de Donald Trump, la reine Elizabeth II, et Stephen Bronfman, un proche de Justin Trudeau, font partie des personnalités citées dans les "Paradise Papers", le 5 novembre 2017. (REUTERS / SIPA)