VIDEO. Paradise Papers : le groupe Louis-Dreyfus à son tour englué dans l'affaire

Des stars, des politiques, des entreprises sont éclaboussés par le scandale des Paradise Papers. L'enquête révèle comment 350 milliards d'euros échappent au fisc des Etats. Le géant Louis-Dreyfus a ouvert une mystérieuse filiale aux îles Caïman.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans la fuite de documents des Paradise Papers, nouvelles révélations sur les dérives du système financier international mises au jour par un consortium de 381 journalistes, apparaît notamment le nom du géant des matières premières Louis-Dreyfus. Le groupe a monté une structure jusqu'ici secrète, une filiale aux îles Caïman où le taux d'imposition sur les sociétés est de 0%, contre 23% dans l'Union européenne. Le chiffre d'affaires de cette filiale aurait été de 174 millions de dollars l'an passé.

Louis-Dreyfus allié au groupe Amaggi

Le groupe Louis-Dreyfus n'est pas tout seul dans cette filiale. Pour investir dans le soja au Brésil, la multinationale s'est associée avec le groupe Amaggi, un empire familial longtemps dirigé par Blairo Maggi, aujourd'hui ministre de l'Agriculture au Brésil, mais personnage controversé mis en cause dans plusieurs affaires de corruption. Interrogé, l'homme affirme ne pas avoir de compte bancaire hors du Brésil.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ICIJ a publié, dimanche 5 novembre, les premières révélations de sa nouvelle enquête, \"Paradise Papers\".
L'ICIJ a publié, dimanche 5 novembre, les premières révélations de sa nouvelle enquête, "Paradise Papers". (MAXPPP)