"Paradise Papers" : "Extrêmement utile pour lutter efficacement" contre l'évasion fiscale, selon Michel Sapin

Invité de franceinfo dimanche soir, l'ex-ministre de l'Economie et des Finances a salué la nouvelle enquête sur l'argent caché des paradis fiscaux. Selon lui, ce type de révélation permet de mettre "la pression" dans plusieurs pays au même moment. 

Michel Sapin sur franceinfo, le 3 novembre 2016.
Michel Sapin sur franceinfo, le 3 novembre 2016. (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

L'ancien ministre de l'Economie et des Finances, Michel Sapin, est revenu, dimanche 5 novembre, sur les "Paradise Papers", les nouvelles révélations sur l'argent caché des paradis fiscaux. 

"Ce type d'enquête est extrêmement utile, y compris pour les responsables politiques, a-t-il salué sur franceinfo. Sur un sujet comme celui-ci, pour lutter efficacement, il faut qu'il y ait de la pression. Or, nous sommes dans des dispositifs internationaux. S'il y a de la pression dans un seul pays, ça ne sert pas à grand chose. S'il y a de la pression au même moment dans plusieurs pays, là c'est efficace, parce que les responsables se retrouvent autour d'une table et se disent qu'on a besoin d'avancer."

Encore du chemin à parcourir

Pour l'ancien ministre de François Hollande, beaucoup de progrès ont été faits en matière de lutte contre l'évasion et l'optimisation fiscales. "À partir du 1er janvier 2018, les informations seront automatiquement échangées, non seulement sur les personnes mais aussi les sociétés, a-t-il souligné. Cette opacité, dans le droit, il est désormais possible de la percer". Il reste toutefois du chemin à parcourir, a reconnu Michel Sapin.

Il ne suffit pas d'avoir la règle, il faut encore l'appliquer. Tout ceci prend énormément de temps. Mais je crois qu'on a déjà beaucoup avancé.

Michel Sapin

à franceinfo

La reine d'Angleterre, des proches du président Trump et du Premier ministre canadien Justin Trudeau sont visés par la première salve de révélations des "Paradise Papers". La cellule Investigation de Radio France - en partenariat avec le Consortium international des journalistes d'investigation et le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung - a eu accès à quelque 13 millions de fichiers dont les données mettent en lumières les montants astronomiques soustraits au fisc via des montages financiers opaques mais souvent légaux.