"Paradise Papers" : "Est-ce qu'on ne va pas droit dans le mur ?", s'interroge Oxfam

Manon Aubry, de l'ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam, a réagi aux nouvelles révélations sur l'argent caché des paradis fiscaux. Elle pointe l'absence de transparence des données ainsi que le peu de combativité des Etats.

Manon Aubry, porte-parole d\'Oxfam, le 25 septembre 2017.
Manon Aubry, porte-parole d'Oxfam, le 25 septembre 2017. (FRANCEINFO)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Invitée de franceinfo dimanche 5 novembre, Manon Aubry, responsable de plaidoyer justice fiscale et inégalités à Oxfam France, estime le problème de la transparence fiscale n'est toujours pas réglé au vu des "Paradise Papers", les nouvelles révélations sur l'argent caché des paradis fiscaux.

"Aujourd'hui ce qui est révélé par les journalistes n'est toujours pas accessible au public, s'étonne-t-elle. Il n'y a toujours pas d'obligation de rendre transparent les bénéfices et les impôts payés en France et dans tous les autres pays." Pour cette représentante d'Oxfam, "tout ça intervient dans un contexte où peut-être demain ces ultrariches, ces grandes entreprises, ne paieront plus d'impôts."

En France, les recettes liées à l'impôt sur les sociétés ont baissé de 40 % ces dix dernières années alors que les bénéfices ont augmenté de 10 %.

Manon Aubry (Oxfam)

à franceinfo

"Remis dans le contexte de ces révélations de scandale d'évasion fiscale, la question que je me pose c'est : 'st-ce qu'on ne va pas droit dans le mur ?', s'interroge Manon Aubry. Finalement, les Etats baissent un peu les bras en baissant leurs taux d'imposition. C'est le cas de la France, par exemple, qui vient de baisser son taux d'imposition sur les sociétés de 33% à 25 %".

Les entourages de Donald Trump, de Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, et de la reine d'Angleterre sont éclaboussés par les révélations des "Paradise Papers". La cellule Investigation de Radio France - en partenariat avec le Consortium international des journalistes d'investigation et le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung - diffusent depuis dimanche soir de nouvelles révélations sur les milliards cachés dans les paradis fiscaux.